Association des Amis du Château et du Vieil Asnières
35 ans d’action

L’Association des Amis du Château et du Vieil Asnières fut créée le 21 février 1978 avec pour objectif celui de faire connaître le Château, d’agir activement pour obtenir la prise en charge par la collectivité publique des travaux de restauration et d’ouverture au public.

1971 ―  Classement du Château, après les multiples démarches de l’Association auprès des Monuments Historiques.
1977 ―  Acquisition du Château par la Ville.
1981 ―  Le maire, Michel Maurice-Bokanowski, décide de le céder au Conseil général des Hauts-de-Seine pour le franc symbolique, dans l’espoir que cette collectivité pourrait en assurer la rénovation.

Espoir déçu. Le Château est abandonné…
Les « Amis du Château » s’indignent et interviennent auprès des autorités compétentes pour que le Château soit au moins clos et protégé ; ce qui fut fait d’ailleurs.

1991 ―  La Ville reprend son Château (elle le rachète auprès du département, toujours pour le franc symbolique). Frantz Taittinger, nouveau maire élu en 1994, allait être celui qui lancerait enfin le chantier de restauration du Château.
Manuel Aeschlimann élu en 1999 poursuivra l’œuvre entreprise par son prédécesseur, accueillant Frédéric Didier, architecte en chef des Monuments Historiques qui prenait la suite d’Hervé Baptiste, précédent architecte chargé du Château d’Asnières.

15 septembre 2006 ― Ouverture partielle du Château au public.
Reste à ce jour la restauration du premier étage et des combles. Les travaux sont actuellement en cours. Ainsi, Sébastien Pietrasanta élu en 2008 achève le long cheminement de la restauration du Château VOYER D’ARGENSON.
L’Association restera vigilante quant à l’utilisation du Château et sera toujours prête à collaborer à tout effort entrepris pour son embellissement.

En 2003 ―  Notre association a servi d’intermédiaire entre la Municipalité et la Régénératrice, association asniéroise qui, après la cessation de son activité, a fait un don important au bénéfice du Château. Celui-ci a été utilisé pour la réalisation du grand médaillon de marbre du roi Louis XV et des deux trophées d’armes qui l’encadrent. Ces œuvres réalisées respectivement par Michel Bourdon et Jean-Loup Bouvier ont été mises en place sur l’avant-corps du Château.

Médaillon et trophées d'armes

Médaillon et trophées d’armes

Enfin, grâce aux dons de nos adhérents et bienfaiteurs ainsi que ceux de différentes associations, nous avons acquis en :
Lustre du salonConsole
2007 : un lustre pour le grand salon, superbe ouvrage de bronze argenté et cristal de MATHIEU lustrerie ;

2009 : deux consoles d’époque XVIIIe siècle qui occupent l’espace à chaque extrémité de la galerie ;

2012 : la sculpture « Le Cheval des Lumières », œuvre monumentale en bronze d’Arnaud KASPER.

Nos objectifs actuels

➤  Le sauvetage de la Gare Lisch.
➤  La sauvegarde d’un bâtiment témoin de l’Usine Citroën dans le nouveau quartier « bords de Seine » accompagnée de projets concernant sa réutilisation est maintenant acquise. La grande halle sera intégrée à l’urbanisation du site.
➤  La poursuite de tout travail de collecte de documents, témoignages divers concernant l’histoire du Vieil Asnières, comme ce fut fait par le passé pour la rédaction et l’édition du Dictionnaire historique et géographique des voies publiques et privées d’Asnières-sur-Seine.

Jacques Lerouxel
Décembre 2013