Gare Lisch… la suite !

Gare Lisch maquette 01

LA PART DE L’ASSOCIATION
Nous avons déposé au Conseil Général le 18 octobre 2013 sur sa demande un projet assez complet concrétisant l’idée de notre Association consistant à réimplanter la Gare « Lisch » dans le Parc départemental des Chanteraines en la connectant au réseau ferré géré par L’Association du « Chemin de Fer des Chanrteraines ».
Malgré de nombreuses relances, nous n’avons obtenu aucune réponse

LE TRAVAIL CONSIDÉRABLE DE NOS INSTANCES POLITIQUES
Lassés par tant de désinvolture de la part du Conseil Général, nous nous sommes tournés vers le Conseil Régional. Demande d’un entretien avec le Vice-Président en charge de la Culture. Pas de réponse. Il aura fallu l’intervention opiniâtre d’un élu pour obtenir un rendez-vous dans des délais records : 6 mois !

Pour qu’il nous soit répondu que nous devrions accomplir le travail incombant au Conseil Régional auprès des maires. Il faut préciser que nous avions pris, déjà, l’initiative de rencontrer ces élus, lesquels nous avaient donné un accord de principe.

Il nous faut établir le triste bilan que quelques soient les instances politiques et administratives contactées, aucun intérêt ni engagement attendu ne s’est manifesté. Nous retirons de cette expérience une certaine amertume.

LA SNCF, LE RETOUR…
Considérant que nous ne pouvions continuer ainsi, nous avons contacté la SNCF et avons été reçus en décembre 2013 par la responsable de la communication.
Contact fructueux par lequel nous avons découvert de la part de ce responsable une réelle passion pour le bâtiment, mais plus encore le désir de la SNCF de la sauver.
Des esquisses et des lieux nous ont été présentés, entendu que cette construction qui n’aurait jamais dû quitter Paris devait y retourner sur un terrain propice à sa restauration et à sa mise en valeur.
L’annonce officielle de cette réalisation, par le Président de la SNCF, lui-même très sensible à cette architecture devait avoir lieu début 2015.

Gare Lisch maquette 02

LE CONSEIL GÉNÉRAL « CARTON ROUGE »
Faute d’annonce et toujours en attente d’une réponse du Conseil Général, nous avons décidé d’aller jusqu’au bout de notre logique et d’organiser le 14 novembre 2014, au Parc des Chanteraines, avec le soutien du CFC, une mise en situation de notre projet.
Des organes de presse étaient présents et ont relayé l’information.
Cette manifestation n’a pas manqué de réveiller la belle endormie, le département, qui travaillant dans l’urgence nous a concédés, enfin, un rendez-vous (13 mois après le dépôt de notre projet).
Il en est ressorti qu’en fonction des « incertitudes institutionnelles » les Hauts de Seine ne pouvait s’engager dans de nouveaux investissements !
Ces incertitudes étaient inexistantes en octobre 2013. La raison invoquée en masque certainement d’autres et ne fait que révéler l’impéritie du Conseil Général.

ÉPILOGUE
A ce jour, nous avons placé notre confiance dans l’action de la SNCF, propriétaire de cette construction, qui par ses moyens financiers et la mise à disposition d’un immense fond culturel s’avère la mieux placée pour opérer le sauvetage tant attendu par notre Association. En dehors de tout anthropocentrisme primaire, sortir la Gare du terrain vague où elle agonise, parce qu’il est impossible de la restaurer par absence d’accès, manque de recul et de surface, constitue l’objectif annoncé.
Restaurer ce bâtiment à l’identique des dessins de Juste Lisch, demeure la démarche prioritaire en prolongement des positions de la DRAC et des Monuments Historiques.
A ce jour les pourparlers avec la Ville de Paris portent sur deux emplacements que nous ne sommes pas autorisés à révéler afin de ne pas troubler les négociations.

Gare Lisch maquette 03